DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : les taxis macédoniens perturbent le passage de la frontière


Grèce

Migrants : les taxis macédoniens perturbent le passage de la frontière

La situation humanitaire des migrants se complique à la frontière entre la Grèce et l’ex- République yougoslave de Macédoine. Ces dernières heures, 3 000 personnes sont arrivées dans un camp déjà saturé côté grec. Impossible d’aller plus loin. En cause notamment des manifestations de taxis macédoniens qui bloquent la voie ferrée empruntée par les réfugiés pour passer la frontière.

“Ce n’est pas possible d’heberger tous ces gens dans ces tentes, il n’y a pas assez de places, nous avons passé la nuit à même le sol, nous avons dormi sur le sol et il fait froid”, raconte ce migrant originaire d’Irak.

Plus au nord, en Serbie, l’aide s’organise. Le Haut Comité pour les Réfugiés de l’ONU distribue nourriture et couvertures aux migrants le long des points de passage. Des bus sont également affretés pour leur transport.

Astrid Castelin du HCR explique: “le risque c’est que les réfugiés cherchent sinon à entrer dans le pays de manière illégale, et là la situation devient vite dangereuse”.

Mis à l‘écart dans l’organisation du transport des migrants, les chauffeurs de taxi macédoniens sont en colère. C’est pourquoi ils bloquent les voies ferrées par lesquelles transitent les réfugiés. Ils réclament un geste des autorités.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA: les leçons à tirer des caucus de l'Iowa