DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les 6 pays fondateurs du projet européen veulent aller de l'avant, malgré tout


monde

Les 6 pays fondateurs du projet européen veulent aller de l'avant, malgré tout

Comment renforcer l’Union européenne, à l’heure où le projet européen semble battre de l’aile ? Pour y répondre, les ministres des Affaires étrangères des 6 pays fondateurs se sont retrouvés ce mardi à Rome.

Représentants de la France, de l’Allemagne, du Luxembourg, de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Italie, ils ont réaffirmé leur attachement au projet européen, et leur volonté d’aller de l’avant, malgré tout.

L’Europe est confrontée, sans aucun doute, à un des moments les plus difficiles depuis sa création il y a près de 60 ans. Il y a une conjonction d‘éléments : la question migratoire, les menaces terroristes, la perspective d’un référendum britannique sur l’adhésion, et les conséquences prolongées de la crise financière et économique.Paolo Gentiloni, chef de la diplomatie italienne

L’Europe doit-elle être à géométrie variable ? Cette perspective n‘était certes pas celle des pères fondateurs qui ont élaboré le Traité de Rome il y a bientôt 60 ans.
Mais c’est aujourd’hui une question de survie pour cette entité qui compte désormais 28 Etats membres, et qui est confrontée à une vague de défiance.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Corée du Nord et l'arme atomique : l'inquiétude des Etats-Unis