DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie bombarde des secteurs kurdes dans le nord de la Syrie


Turquie

La Turquie bombarde des secteurs kurdes dans le nord de la Syrie

Les forces turques entrent en jeu dans le nord de la Syrie et bombardent des secteurs contrôlés par les forces kurdes, et en particulier près d’Azaz dans la province d’Alep.

Dans cette zone, les forces du Parti kurde de l’union démocratique (PYD), soutenues par des raids de l’aviation russe, se sont emparées mercredi de la base aérienne et de la ville de Minnigh.

Cette intervention militaire complique encore un peu plus la donne en Syrie. Washington, allié de la Turquie dans l’OTAN, mais qui soutient par ailleurs des Kurdes syriens dans la lutte contre les groupes djihadistes, a exhorté Ankara à “cesser ces tirs”.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a justifié l’intervention militaire de l’artillerie turque de la façon suivante :

“Le Parti kurde de l’union démocratique, le PYD, attaque des civils syriens, en coopérant avec les forces syriennes et russes. Ils attaquent des Kurdes, des Arabes, des Turkmènes, qui ne pensent pas comme eux. Nous allons aider nos frères à Alep avec tous les moyens à notre disposition, nous accueillerons ceux qui sont dans le besoin, mais nous ne permettrons jamais qu’Alep soit anéantie par un massacre ethnique.”

Les Turcs craignent que les Kurdes n‘étendent davantage leur influence dans le nord de la Syrie et ne contrôlent ainsi la quasi-totalité de la zone frontalière avec la Turquie.

Par ailleurs, la Turquie a annoncé qu’elle pourrait mener, aux côtés de l’Arabie saoudite, une opération terrestre contre l’Etat islamique en Syrie.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA : décès d'un juge de la Cour suprême, levée de boucliers entre républicains et démocrates