DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinéma : "Fuocoammare", Ours d'or de la 66ème Berlinale

"Fuocoammare" est un documentaire signé de l'Italien Gianfranco Rosi, évoquant le sort des réfugiés en Méditerranée.

Vous lisez:

Cinéma : "Fuocoammare", Ours d'or de la 66ème Berlinale

Taille du texte Aa Aa

Le palmarès de la 66ème Berlinale, le festival de cinéma de Berlin, a été dévoilé ce samedi soir.

La plus haute distinction, l’Ours d’or du meilleur film, a été attribuée au film “Fuocoammare”, un documentaire sur les réfugiés qui tentent la traversée de la Méditerranée. “Fuocoammare” (qui signifie “Feu en mer”) est signé du réalisateur italien Gianfranco Rosi.

C’est merveilleux. Je ne m’y attendais pas. Il y a deux ans, quand j’ai remporté le Lion d’or à Venise, je ne pensais pas connaître une nouvelle fois dans ma vie, une telle émotion.Gianfranco Rosi

Ce documentaire met en lumière le sort de ces réfugiés qui arrivent sur l‘île italienne de Lampedusa.

Pour l’Ours d’Argent qui récompense le meilleur réalisateur, le jury du festival de Berlin a choisi la Française Mia Hansen-Love, pour son film “L’Avenir”. Ce long-métrage raconte l’histoire d’une enseignante de philosophie, interprétée par la Française Isabelle Huppert, confrontée à une liberté nouvelle lorsque son mari la quitte.

Enfin, le Grand prix du jury a été décerné au film “Smrt u Sarajevu/Mort à Sarajevo”, du réalisateur bosniaque Danis Tanovic. Le film est une adaptation de la pièce de Bernard-Henri Lévy, “Hotel Europe”.

La crise des réfugiés aura été un sujet récurrent lors de ce festival du film. Le fait que le jury choisisse de récompenser un documentaire qui évoque justement ce sujet prouve une fois de plus combien la Berlinale est l’occasion de promouvoir des films engagés.Wolfgang Spindler, envoyé spécial d’euronews à Berlin

Palmarès complet

  • Ours d’or du meilleur film: “Fuocoammare”, de Gianfranco Rosi (Italie)
  • Grand prix du jury, Ours d’argent: “Smrt u Sarajevu/Mort à Sarajevo”, de Danis Tanovic (Bosnie-Herzégovine)
  • Ours d’argent du meilleur réalisateur: Mia Hansen-Love pour “L’avenir” (France)
  • Ours d’argent de la meilleure actrice: Trine Dyrholm pour “Kollektivet” (“The Commune”, “La Communauté”) de Thomas vinterberg (Danemark)
  • Ours d’argent du meilleur acteur: Majd Mastoura pour “Hedi”, de Mohamed Ben Attia (Tunisie)
  • Ours d’argent de la meilleure contribution artistique: le caméraman Mark Lee Ping-Bing pour “Chang Jiang Tu” (“Courant contraire”), de Yang Chao (Chine)
  • Ours d’argent du meilleur scénario: “Zjednoczone Stany Milosci” (“Les Etats-Unis de l’amour”), de Tomasz Wasilewski (Pologne)
  • Prix Alfred Bauer, en mémoire du fondateur du festival pour un film qui ouvre de nouvelles perspectives: “A Lullaby to the sorrowful mystery” (“Une berceuse pour le triste mystère”), de Lav Diaz (Philippines)
  • Prix du Meilleur premier film: “Hédi”, de Mohamed Ben Attia (Tunisie)
  • Ours d’or du meilleur court métrage: “Balada de um Batráquio” (La balade d’un batracien” de Leonor Teles (Portugal)

*Ours d’argent du court métrage : “A man returned” (“Un homme revient”), de Mahdi Fleifel (Grande-Bretagne)

Pour aller plus loin

>> La critique de “Fuocoammare” et de “L’avenir” dans le magazine Télérama, à lire ici

>> “Berlinale: les réfugiés s’invitent sur grand écran”, article dans le magazine L’Express à lire ici