DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : libération de deux jouranlistes d'opposition


monde

Turquie : libération de deux jouranlistes d'opposition

Les journalistes d’opposition Can Dündar et Erdem Gül ont été libérés après l’intervention de la cour suprême qui estime que leur droits ont été “violés”. Les deux hommes étaient emprisonnés depuis le 27 novembre.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui célèbre son soixante deuxième anniversaire le jour même de cette libération, avait porté plainte contre les deux hommes après qu’ils ont révélé une livraison d’armes d’Ankara à des rebelles islamistes en Syrie.

“C’est une décision historique de la cour suprême” a dit M Dündar devant la presse à sa sortie de prison. “Cette décision ouvre la voie vers la liberté de la presse et d’expression, c’est la preuve qu’il ne sont pas sous le joug du Palais présidentiel, cela va permettre à la presse de s’affranchir de la pression du Palais présidentiel.”

“Nous sommes libérés mais le débats au sujet des journalistes emprisonnés n’est pas clot” a déclaré de son côté M. Gül. “Nous avons des amis en prison, la lutte doit continuer, nous devons rester unis contre la presssion sur les médias.”

Can Dündar et Erdem Gül seront jugés en mars pour la publication d’images qui documentent une livraison clandestines d’armes turcque en Syrie.

Les deux hommes travaillent pour le quotidien Cumhuriyet. Le parquet d’Istanbul les accuse notamment d’“espionnage” et a requis contre eux la réclusion a perpétuité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Quel Iran pour demain ? Forte affluence dans les bureaux de vote