DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nucléaire belge en question

L‘état du parc nucléaire belge inquiète les citoyens mais aussi les pays voisins. La centrale de Tihange, près de Liège, concentre toutes les

Vous lisez:

Le nucléaire belge en question

Taille du texte Aa Aa

L‘état du parc nucléaire belge inquiète les citoyens mais aussi les pays voisins. La centrale de Tihange, près de Liège, concentre toutes les préoccupations car elle est située à 40 km de la ville néerlandaise de Maastricht et à 70 km d’Aix-la-Chapelle en Allemagne. Après la découverte en 2012 de fissures, le réacteur numéro 2 a été arrêté avant d‘être relancé en décembre dernier. Mais depuis, de nouveaux incidents ont été détectés. Pour l’Agence fédérale belge de contrôle nucléaire il n’y a pas de crainte à avoir. Selon son porte-parole, Sébastien Berg, « le niveau de sûreté est tout à fait suffisant pour l’exploiter aujourd’hui. »
Si les Liégois ont appris à vivre à l’ombre de Tihange, les inquiétudes dépassent les frontières belges. Le maire d’Aix-la-Chapelle a préparé un dossier pour porter plainte en Belgique et réclamer l’arrêt de la centrale. En cas d’incident grave, précise Marcel Philipp, la région n’aura aucun contrôle sur la situation « mais en paiera les conséquences ». Il peut compter dans cette affaire sur le soutien des autorités du Land de Rhénanie-du-Nord – Westphalie mais aussi des citoyens.
Un premier élément de réponse sera donné dans les prochains jours. Le tribunal de 1ère instance de Bruxelles doit en effet rendre sa décision sur la fermeture du réacteur 2 de Tihange.