DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : deuxième tentative de gouvernement, deuxième échec


Espagne

Espagne : deuxième tentative de gouvernement, deuxième échec

Retour à la case départ en Espagne. Pedro Sanchez n’est pas parvenu, pour la seconde fois, à obtenir l’accord du parlement pour former un gouvernement.

Situation inédite : un nouveau délai de deux mois est ouvert pour qu’un cabinet soit investi, faute de quoi de nouvelles élections seront convoquées.

Ni le Parti conservateur du Premier ministre Mariano Rajoy, ni le parti Podemos n’ont accepté de soutenir la coalition formée par les socialistes de Pedro Sanchez et des Libéraux de Ciudadanos.

Pablo Iglesias, le jeune leader de Podemos, voit d’un mauvais oeil un accord de gouvernement avec les Libéraux. Mais maintenant que les cartes sont redistribuées, Podemos pourrait se rapprocher des socialistes.

Le dirigeant du parti issu du mouvement des “Indignés” a ironisé, s’adressant à Pedro Sanchez :
“La passion et l’amour abreuvent la politique espagnole… Pedro, il ne reste que nous deux”.

“Notre main reste tendue”, a conclu Pablo Iglesias.

Les législatives du 20 décembre n’ont pas donné de majorité claire à la chambre des députés. Le PP reste majoritaire et l’option d’une coalition large, entre conservateurs, socialistes et libéraux, reste possible.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un grand journal d'opposition muselé par le pouvoir en Turquie