DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise des réfugiés : le front commun de la Turquie et la Grèce

Les Premiers ministres des deux pays ont convenu notamment de renforcer la lutte contre les réseaux de passeurs en mer Egée.

Vous lisez:

Crise des réfugiés : le front commun de la Turquie et la Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Turquie et la Grèce se sont engagés à coopérer encore davantage pour faire face à la crise des réfugiés. Les Premiers ministres des deux pays se sont rencontrés ce mardi à Izmir sur la côte turque.
Ahmet Davutoglu et Alexis Tspiras ont convenu notamment de renforcer la lutte contre les réseaux de passeurs en mer Egée.

Cette rencontre intervenait au lendemain d’un sommet spécial consacré à ce sujet, à Bruxelles.

>> Crise migratoire : premier pas vers un accord entre l’Europe et la Turquie

Hier durant le sommet à Bruxelles et aujourd’hui lors de cette rencontre, la Turquie et la Grèce ont donné une réponse commune avec une perspective commune à ceux qui, en Europe, estiment que la Grèce et la Turquie devraient gérer seules cette crise. Une fois de plus, nous redisons que nos deux pays abordent la question avec la même perspective.” Ahmet Davutoglu, Premier ministre turc

Lors du sommet à Bruxelles, Ankara a présenté plusieurs propositions aux Européens dont une consiste à renvoyer en Turquie tous les migrants présents en Grèce. En échange, les Etats-membres s’engageraient à accueillir autant de réfugiés basés sur le territoire turc.

Ce principe de réadmission envoie un message clair aux migrants qui viennent de pays tiers : il n’existe ni volonté politique, ni capacité de les accueillir en Europe.Alexis Tsipras, Premier ministre grec

Ce principe consacre la distinction entre migrants économiques qui seraient renvoyés dans leur pays d’origine, et les réfugiés politiques qui seront incités à déposer en Turquie une demande d’asile pour espérer un transfert légal et sûr vers l’Union européenne.

Les dirigeants européens doivent se prononceront sur ces propositions lors d’un sommet prévu dans 10 jours.

Pour aller plus loin

>> “La Turquie peine à contenir les migrants“, reportage vidéo diffusé le 7 mars sur ARTE, à voir ici

>> “Les passeurs d’Izmir, en toute impunité”, reportage vidéo diffusé le 7 mars sur iTélé, à voir ici