DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle pression américaine sur Volkswagen


entreprises

Nouvelle pression américaine sur Volkswagen

Les Etats-Unis étendent leur enquête contre Volkswagen dans l’affaire des moteurs diesel truqués. Résultat : l’action du constructeur a chuté mercredi de près de 4% à Francfort.

La justice américaine se demande si le groupe allemand n’a pas abusé des incitations fiscales américaines car de nombreux clients ayant acheté des véhicules au centre du scandale ont bénéficié d’un crédit d’impôt de 1.300 dollars destiné à l’achat des voitures “propres”. La requête se fonde sur une législation destinée à lutter contre les fraudes des institutions bancaires. Une loi qui permet aux enquêteurs de remonter loin dans le temps.

En attendant, ce nouveau rebondissement pourrait aggraver les pénalités financières qu’encourt Volkswagen aux Etats-Unis où 600.000 véhicules sont affectés. Il intervient en outre au moment où la pression juridique s’intensifie sur le groupe allemand. Mardi la France a ouvert une information judiciaire pour “tromperie aggravée”, tandis qu’en Allemagne les autorités judiciaires indiquaient simultanément que leur enquête pénale avait été élargie à 17 personnes et non plus six.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Pas de tourisme noir à Fukushima