DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des journalistes et militants des droits de l'Homme victimes d'agressions violentes en Ingouchie

Des journalistes passés à tabac et leur minibus incendié, et les locaux d’une ONG vandalisés. Ce sont les troubles inquiétants qui ont eu lieu la

Vous lisez:

Des journalistes et militants des droits de l'Homme victimes d'agressions violentes en Ingouchie

Taille du texte Aa Aa

Des journalistes passés à tabac et leur minibus incendié, et les locaux d’une ONG vandalisés. Ce sont les troubles inquiétants qui ont eu lieu la nuit dernière en Ingouchie. Alors qu’ils allaient passer la frontière et se rendre en Tchétchénie, le groupe de journalistes russes, suédois et norvégiens, accompagnés par des militants des Droits de l’Homme, a été pris en embuscade et battu à coups de bâton.

Point of view

Une fois de plus, cela a lieu dans le Caucase du Nord, et nous pensons que c'est lié à Grozny et probablement connecté au cercle proche de Ramzan Kadyrov.

Quelques heures plus tard, les locaux en Ingouchie de l’ONG organisant ce voyage, le Comité russe contre la torture, ont été investis par des hommes cagoulés et armés. Il y un an déjà, les locaux de cette association avaient été saccagés à Grozny, la capitale tchétchène.

Une manifestation de quelques journalistes a immédiatement eu lieu à Moscou en réaction.

“Nous sommes venus ici pour dire que cette attaque est inacceptable, déclare Peter Verzilov, fondateur du réseau médiatique indépendant Mediazona. Une fois de plus, cela a lieu dans le Caucase du Nord, et nous pensons que c’est lié à Grozny et probablement connecté au cercle proche de Ramzan Kadyrov”.

Les manifestants, dont la police a relevé les identités, ont simplement demandé que les agresseurs et leurs commanditaires soient retrouvés. Le Kremlin a annoncé qu’une enquête avait été ouverte.