DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : la BCE va plus loin que prévu pour soutenir l'économie

Pour la première fois de son histoire, la Banque centrale européenne (BCE) vient de réduire son taux central à 0%, ce qui signifie notamment que les

Vous lisez:

Zone euro : la BCE va plus loin que prévu pour soutenir l'économie

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois de son histoire, la Banque centrale européenne (BCE) vient de réduire son taux central à 0%, ce qui signifie notamment que les banques peuvent désormais emprunter gratuitement auprès d’elle.
Nouvelle baisse, aussi du taux de dépôt : il passe de -0.3% à -0.4%. Il s’agit à travers cette mesure d’inciter les banques à prêter plus aux ménages et aux entreprises.

“Les taux vont rester bas, très bas, pour une longue période. Nous n’anticipons pas de devoir baisser plus fortement ces taux”, souligne le patron de la BCE Mario Draghi.

L’assouplissement quantitatif, mesure phare de la BCE enclenchée il y a un an en mars 2015, évolue aussi. Non seulement les rachats de dettes publique et privée augmentent, passant de 60 à 80 milliards d’euros par mois, mais leurs cibles se diversifient, précise Mario Draghi :

“Nous avons décidé d’inclure dans la liste des rachats d’actifs les obligations émises par des sociétés non bancaires, des sociétés de bonne qualité (catégorie « investissement »).”

La BCE complète ce dispositif avec un nouveau programme de prêts géants pour les banques, d’une durée de 4 ans, et à un taux encore plus faible :

“Pour les banques dont le volume de prêts nets dépasse un certain niveau, le taux appliqué à ces programmes sera plus faible voire aussi faible que le taux de dépôt en vigueur au moment du prêt”, explique le président de la BCE.

Les banques seront ainsi payées pour prêter.

Avec AFP