DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le projet migratoire UE-Turquie critiqué de toute part


Le bureau de Bruxelles

Le projet migratoire UE-Turquie critiqué de toute part

A quelques jours d’un nouveau sommet européen consacré à la crise migratoire, le projet d’accord entre l’Union et la Turquie est plus que jamais sous le feu des critiques. Pour le ministre espagnol des Affaires étrangères, le compromis actuellement sur la table est contraire aux règles européennes et à la convention de Genève. José García-Margallo y Marfil condamne particulièrement «  la possibilité de mener des expulsions collectives ». Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme attend lui aussi des dirigeants européens un plan conforme au droit international. « Nous ne souhaitons pas voir d’expulsions collectives et que ces contradictions potentielles entre le droit européen et la politique seront rayées de l’accord », précise Zeid Ra’ad Al Hussein.
Le dispositif actuel prévoit de renvoyer vers la Turquie les migrants qui ont réussi à rejoindre la Grèce. Pour chaque migrant ainsi renvoyé, l’Union accepte l’arrivée d’un réfugié déjà présent dans les camps turcs. Mais ce mécanisme provoque une levée de bouclier parmi les responsables européens et les organisations de défense des droits de l’Homme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Nouveau revers pour la réforme du Tribunal constitutionnel polonais