DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentats de Bruxelles : sept personnes arrêtées


Belgique

Attentats de Bruxelles : sept personnes arrêtées

Importante opération policière ce jeudi soir dans la région bruxelloise. Les forces spéciales de la police, soutenues par l’armée, ont perquisitionné plusieurs logements à Bruxelles, à Jette ou comme ici à Schaerbeek.

Le parquet fédéral devrait donner plus de précisions ce vendredi

Six personnes ont été arrêtées, dont trois en face du bâtiment du parquet fédéral, deux à Jette et une à Bruxelles. Leurs identités n’ont pas été dévoilées.

Un juge d’instruction doit décider ce vendredi de placer ou non ces six personnes sous mandat d’arrêt (soit : de les inculper ou non).

D’autres perquisitions ont eu lieu ce vendredi matin à Forest, une autre personne aurait été interpellée, portant à sept le nombre d’individus arrêtés depuis hier soir.

Le parquet fédéral devrait revenir sur ces perquisitions ce vendredi.

Des attaques de plus grande envergure envisagées ?

L’enquête se poursuit et il apparaît que les kamikazes projetaient des attentats d’une plus grande envergure. Leurs plans auraient été contrariés par la perquisition à Forest il y a dix jours. Fusillade ou attaque d’une centrale nucléaire, ces pistes sont évoquées par la presse belge mais n’ont pas été confirmées par le parquet fédéral.

Les centrales nucléaires particulièrement surveillées

D’après le journal La dernière Heure, une vidéo montrant les déplacements d’un ingénieur du nucléaire belge avait été retrouvée lors d’une perquisition en décembre. Les frères El Bakraoui seraient les auteurs de ces images. Une information qui n’a pas été confirmée par le parquet fédéral.

Deux individus toujours en fuite

A ce stade, deux personnes sont toujours activement recherchées, notamment l’homme à droite en blanc visible sur les images de vidéosurveillance de Zaventem, qui aurait déposé un sac d’explosifs à l’aéroport, et un autre individu vu avec un sac du même type avec le kamikaze de la station de métro de Maelbeek.

Les autorités pointées du doigt

Alors que les Bruxellois continuent d’honorer la mémoire des victimes place de la bourse, le chef du gouvernement belge a refusé la démission de ses ministres de l’Intérieur et de la Justice, jeudi, suite aux ratés dans le suivi d’un des suspects – Ibrahim El Bakraoui – intercepté puis expulsé par la Turquie l‘été dernier.

Il avait été intercepté en juin 2015 à Gaziantep, non loin de la frontière syrienne, avant d‘être expulsé le 14 juillet vers la Belgique via les Pays-Bas.

Le niveau de la menace terroriste a été abaissé de 4 à 3 ce jeudi.
Les attentats de Bruxelles ont fait 31 morts et 300 blessés selon un bilan toujours provisoire.

Retour sur les attentats qui ont touché l’Europe depuis 2004 :

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En Argentine, 40ème anniversaire du Coup d’État et hommage aux victimes