DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fukushima : activation d'un "mur de glace" souterrain


Japon

Fukushima : activation d'un "mur de glace" souterrain

Barrer la route aux eaux souterraines pour tenter de prévenir la contamination radioactive. C’est l’objectif d’un système de réfrigération géant mis en place à la centrale accidentée de Fukushima. Une sorte de “mur de glace” doit encercler les quatre réacteurs les plus endommagés. Les travaux ont débuté en 2014, et Tepco a lancé ce jeudi la phase cruciale de cette opération délicate et inédite. Un liquide réfrigérant a été injecté dans une rangée de tuyaux sur une longueur d’un 1,5 km. Il est censé geler le sol alentour pour créer une enceinte infranchissable. Selon Tepco, il faudra huit mois environ pour que le système soit pleinement effectif. Il s’agit d‘éviter que les eaux provenant de la montagne pénètrent dans les installations mais aussi de prévenir des fuites de liquides radioactifs vers l’océan Pacifique. Toutefois certains experts mettent déjà en garde contre le risque de voir surgir autour de la centrale des débordements de liquide stoppé par le mur souterrain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libye : le Premier ministre d'union nationale sommé de quitter Tripoli