Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"Panama Papers" : et maintenant Gianni Infantino

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard  avec 24 heures, The Guardian
"Panama Papers" : et maintenant Gianni Infantino

<p>Après Lionel Messi ou Michel Platini, c’est au tour de Gianni Infantino, le nouveau président de la <span class="caps">FIFA</span>, de voir son nom apparaître dans les “Panama Papers”.</p> <p>Selon plusieurs médias, en 2006, celui qui est alors le directeur juridique de l’<span class="caps">UEFA</span> signe un contrat avec Cross Trading.</p> <p>Cette société offshore installée dans une île du Pacifique Sud achète, moyennant 111.000 dollars, les droits de retransmission télévisée en Equateur de la Ligue des champions pour trois saisons.</p> <p>Or, Cross Trading va faire une belle plus-value en les revendant pour 311.000 dollars, soit quasiment le triple.</p> <p>Gianni Infantino n’a pas tardé à réagir via un communiqué : “je n’accepte pas, fait-il savoir, que mon intégrité soit mise en cause”.</p> <p>Cette affaire n’en reste pas moins embarrassante pour un homme qui déclarait le 29 février dernier, lors de sa prise de fonctions, que “la corruption disparaîtrait grâce à la transparence financière”.</p>