DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris et Berlin insistent sur la protection des frontières extérieures de l'Union européenne

Le 18ème Conseil des ministres franco-allemand s’est tenu ce jeudi à Metz. De nombreux thèmes ont été abordés, de la relance économique à la lutte

Vous lisez:

Paris et Berlin insistent sur la protection des frontières extérieures de l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Le 18ème Conseil des ministres franco-allemand s’est tenu ce jeudi à Metz. De nombreux thèmes ont été abordés, de la relance économique à la lutte anti-terroriste, en passant par les réfugiés. François et Hollande et Angela Merkel ont insisté sur la nécessité de protéger les frontières extérieures de l’Union européenne face au défi migratoire.

Le président français a défendu l’accord controversé sur les migrants conclu avec la Turquie, qui a du mal à se mettre en place.

“Nous devions revenir le plus vite possible aux procédures de Schengen, tout en assurant avec dignité le retour de ceux qui ne pouvaient pas faire valoir de droit à s’installer en Europe, et c’est le sens de ce qui a été trouvé avec l’accord sur la Turquie et sur la Grèce”, a déclaré le président français.

“Pour des raisons de sécurité et de confiance de nos peuples, nous devons montrer que nous sommes capables de protéger nos frontières extérieures. Si vous regardez la situation géographique de l’Europe, vous aurez que nous avons un entourage très divers, que les frontières maritimes sont plus difficiles à protéger que les frontières terrestres, et que nous devons collaborer avec nos voisins. Cela s’applique à la Turquie et va s’appliquer désormais à la Libye”, a prévenu la chancelière allemande Angela Merkel.

Les deux chefs d’Etat ont aussi minimisé l’impact de la victoire du non au référendum néerlandais, au sujet de l’accord d’association conclu entre Bruxelles et Kiev. Ils ont affirmé que l’Union européenne appliquera malgré tout “ce qui peut l‘être” de l’accord.