DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haut-Karabakh: un cessez-le-feu en pointillés

Deux jours après l’accord sur un cessez-le-feu, la situation s’est difficilement stabilisée sur le terrain. L’Azerbaïdjan et les séparatistes

Vous lisez:

Haut-Karabakh: un cessez-le-feu en pointillés

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après l’accord sur un cessez-le-feu, la situation s’est difficilement stabilisée sur le terrain.
L’Azerbaïdjan et les séparatistes s’accusent mutuellement de violer l’accord, notamment en franchissant la ligne de front.
_“Certains ont dit que nous nous battons au Karabakh, mais ce n’est pas vrai. Ici, ce n’est pas le Karabakh, aucun rapport…
Ici, c’est le village de Borsunlu du district de Goranboy en Azerbaidjan. Rien à dire de plus.”_ rétorque Javid Azizov, commandant de peloton et responsable de la propagnade de l’armée.

Entre 65 et 75 victimes

De l’autre côté, pour le ministère de la défense du Haut-Karabakh c’est le voisin qui est responsable des accrochages encore en cours.
En tout, il y en aurait eu plus d’une centaine depuis l’adoption du cessez-le-feu.
Des tirs réguliers qui restent de toute façon assez courants dans la région depuis des années.
Lors d’une conférence de presse, le ministère de la défense a présenté les pertes subies par son camp. 32 morts et 121 blessés selon eux depuis le déclenchement des hostilités dans la nuit du 2 avril.
Il est très difficile d’obtenir des chiffres précis sur le nombre de victimes qu’ont fait les affrontements. Au total, selon différentes sources ils auraient fait entre 65 et 75 morts.

Pour mieux comprendre le conflit; par ici