DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tata Steel cède ses aciers longs européens à Greybull Capital


entreprises

Tata Steel cède ses aciers longs européens à Greybull Capital

Greybull Capital va reprendre les activités aciers longs de Tata Steel en Europe pour une livre Sterling symbolique. Le fonds d’investissement britannique et le géant indien de la sidérurgie négociaient depuis décembre. Les usines concernées emploient 4.400 personnes au Royaume-Uni et 400 en France, sur le site d’Hayange. Greybull Capital compte investir 495 millions d’euros pour relancer l’activité sous le nom de British Steel.

Tata Steel veut quitter la Grande-Bretagne où ses usines, qui emploient 15.000 personnes, souffrent du dumping chinois et des coûts élevés de l‘énergie dans le pays.

Le gouvernement britannique s’est emparé du dossier. Il mise sur le magnat indien du secteur, Sanjeev Gupta, dont le groupe Liberty House fait figure de sauveur potentiel. Il a en effet suggéré qu’il pourrait redresser les sites menacés sans licenciement, en réorientant une partie de l’activité. Des engagements qu’il a toutefois nuancés dans une interview publiée dans le Telegraph dimanche.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Moteurs truqués : Volkswagen va tailler dans les bonus