DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Panama Papers: Mossack-Fonseca perquisitionné


Panama

Panama Papers: Mossack-Fonseca perquisitionné

Le cabinet d’avocats Mossack-Fonseca, dont plusieurs millions de documents ont fuité dans la presse, les fameux Panama papers, a été perquisitionné mardi par la police panaméenne.

L’objectif: mettre la main sur des preuves d’activités illégales de Mossack-Fonseca, au regard de la loi panaméenne.

Dans un communiqué de presse, le gouvernement explique procéder aux mêmes opérations dans des filiales du groupe. Car le Panama qui vient d‘être réinscrit sur la liste noire française des paradis fiscaux veut afficher sa bonne foi

Un peu avant la perquisition, le président du pays, Juan Carlos Varela, a ainsi demandé aux autorités françaises de revoir leur position.

“Si le gouvernement français ne reconsidère pas cette décision, le gouvernement panaméen devra prendre des mesures diplomatiques en réponse à cette mesure unilatérale”, a-t-il expliqué.

Sorti en 2012 de la liste noire, sous le gouvernement Sarkozy, le pays y a été réinscrit le 8 avril dernier.
Selon la France, le gouvernement panaméen n’est toujours pas “à la hauteur” en matière de coopération fiscale, ce qui pourrait déboucher sur des sanctions. Christian Eckert, secrétaire d’Etat en charge du Budget, a évoqué de possibles “retenues à la source” sur les transactions entre la France et le Panama.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Sud-Coréens élisent leurs députés