DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dans l'attente de la visite du pape à Lesbos, les réfugiés reprennent espoir


Grèce

Dans l'attente de la visite du pape à Lesbos, les réfugiés reprennent espoir

Un message d’espoir. Voilà ce qu’attendent de la visite du pape ce samedi les près de 4000 réfugiés de l‘île grecque de Lesbos. Avec le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée et l’archevêque d’Athènes Ieronymos, le souverain pontife doit se rendre dans le centre d’accueil de Moria. Les trois hommes y salueront 250 personnes avant de déjeuner avec huit réfugiés dans un conteneur aménagé.

“Le pape va envoyer un message au monde : nous devons être solidaires, estime une habitante. Les frontières doivent s’ouvrir parce que le problème est grave.”

Les migrants enfermés à Moria sont tous arrivés sur l‘île après l’entrée en vigueur, le 20 mars dernier, de l’accord entre l’UE et Ankara. Plusieurs ONG aimeraient bien entendre le pape dénoncer ce texte.

“On souffre ici. Il faut la libération. Ici, on ne vit pas bien, on ne mange pas bien. C’est malheureux” lâche un réfugié, la tête baissée.

Un des tous premiers voyages du pape, en juillet 2013, avait été sur l‘île de Lampedusa où il avait dénoncé “la mondialisation de l’indifférence”.

“Le pape et le patriarche grec orthodoxe insistent sur le fait que leur visite à Lesbos est strictement humanitaire, conclut le correspondant d’Euronews, Stamatis Giannisis. Mais l’image des deux responsables chrétiens en compagnie des réfugiés, dont certains sont destinés à être renvoyés vers la Turquie, pourrait bien faire rejaillir les polémiques sur le récent accord entre l’Union européenne et Ankara.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le président macédonien droit dans ses bottes malgré les critiques