DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Japon face aux urgences de l'après-séisme


Japon

Le Japon face aux urgences de l'après-séisme

Des villages détruits. Un terrain montagneux complètement isolé par des coulées de pierre et de boue qui ont bloqué les routes.
C’est dans ce contexte difficile que les recherches continuent dans le sud-ouest du Japon pour tenter de retrouver des survivants.
Trois jours après un séisme qui a fait au moins 42 morts, ce sont près de 25 000 soldats, pompiers, médecins et autres sauveteurs qui ont été mobilisés dans cette région de l‘île de Kyushu.

Avec plus de 100 000 évacués à loger et nourrir, le Japon est aujourd’hui confronté à un important défi logistique. Des dizaines de milliers de personnes vont encore passer les jours et les nuits qui viennent dans des gymnases, des salles de spectacles et d’autres abris de fortune. Ils sont aussi des milliers à dormir dans leurs voitures.

L’armée américaine, qui dispose de près de 50 000 hommes sur le sol japonais, a contribué aux efforts de sauvetage.
Elle a commencé à acheminer des vivres depuis sa base d’Okinawa.

Sur le plan industriel, les effets du séisme commencent à se faire sentir. Alors que plusieurs usines de la région étaient déjà à l’arrêt depuis vendredi à l’exemple de Honda et Sony, le géant de l’automobile Toyota a annoncé hier la suspension d’une grande partie de sa production de véhicules, en raison d’un défaut d’approvisionnement de pièces. Les événements de ces derniers jours ont également amplifié la baisse des actions sur les marchés. La bourse de Tokyo a ainsi cédé plus de 3% à la dernière clôture.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Dilma Rousseff, "la Jeanne d'Arc de la guérilla"