DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Apple : baisse historique des ventes d'iPhone

La baisse de l'engouement pour le smartphone mythique du géant américain entraîne dans son sillage les revenus du groupe, en recul pour la première fois depuis 2003.

Vous lisez:

Apple : baisse historique des ventes d'iPhone

Taille du texte Aa Aa

L‘âge d’or d’Apple touche-t-il à sa fin ? Le géant américain a accusé la toute première baisse des ventes trimestrielles de son iPhone depuis son lancement en 2007. Le recul atteint 16% sur un an. Résultat : un bénéfice net en chute de 22% à 10,5 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires en repli de 13%, à 50,6 milliards de dollars.

Point of view

Faute d'innovation en termes de prix ou de caractéristiques, la position d'Apple sur le marché deviendra graduellement beaucoup plus incertaine.

Apple n’a pas l’air d’avoir de moteur de croissance significatif au vu de sa stratégie actuelle. Mais vous savez, s’il devait sortir un produit révolutionnaire ou casser ses prix, la tendance pourrait s’inverser, surtout s’il se distingue des autres fabricants de smartphones sur le marché. Mais faute d’innovation en termes de prix ou de caractéristiques, sa position sur le marché deviendra graduellement beaucoup plus incertaine,“ estime Frank Gillett, analyste dans le cabinet de recherche et de conseil Forrester.

Face au ralentissement des ventes de l’iPhone 6S sur un marché saturé, le numéro deux mondial du smartphone avait choisi de sortir une version plus petite et moins onéreuse en mars, le SE.

Mais même si Apple assure que les ventes sont solides au point d’avoir du mal à satisfaire la demande, le succès est mitigé, notamment en Asie. Certes, l’AppleWatch rencontre un succès certain, mais du fait du dollar fort, le groupe a souffert d’effets de change négatifs.

Le salut d’Apple viendra peut être des services, tels ApplePay ou encore Apple Music, dont le chiffre d’affaires trimestriel a progressé de 20% sur un an à 6 milliards de dollars. Toutefois, l’Américain ne vise que 41 à 43 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur le trimestre en cours,moins que les 47 milliards attendus par les analystes.