DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Come together" à l'Eurovision 2016

Vous lisez:

"Come together" à l'Eurovision 2016

Taille du texte Aa Aa

À chaque concours Eurovision son thème. Cette année, la Suède s’est inspirée des Beatles avec le slogan “Come together”. Où comment souligner

À chaque concours Eurovision son thème. Cette année, la Suède s’est inspirée des Beatles avec le slogan “Come together”. Où comment souligner l’importance d‘être unis dans une Europe actuellement divisée.

La chaîne de télévision suédoise SVT a été sollicitée pour imaginer le logo. Un pissenlit lumineux dont les graines symbolisent les pays participants, qui, réunis et liés pour l‘événement ne forment plus qu’un tout.

“Les gens qui se rencontrent, la magie qui opère, est symbolisée par le pouvoir au coeur de cette fleur. C’est la vie ! “, explique Josefin Richards, rédactrice publicitaire.

“La situation en Europe est difficile. Cette question a été prise en compte”, ajoute Lotta Loosme, directrice de la communication pour l’Eurovision.

““Come togheter”, c’est un jeu de mots qui peut faire penser à une sorte d’orgasme simultané. Mais je ne pense pas, après tout l’Eurovision, c’est un programme familial. “Come together” c’est plutôt l’idée d‘être tous ensemble”, exprime le journaliste suédois Johar Bendjelloul.

Excepté la Russie qui, en 2009, ne s‘était pas prêtée au jeu, c’est une tradition depuis 2002, chaque concours Eurovision est accompagné d’un slogan qui se veut rassembleur. Pour cette 61e édition qui se déroulera au Globe Arena à Stockholm, la Suède a donc collé à la thématique.

“D’une manière générale, il y a deux thèmes différents à découvrir. L’un est “regardez ce beau pays que nous avons” ou “rejoignez-nous” ! Cela représente soit la marque de fabrique nationale, soit lidée de l’unité. Et ce qui est tout à fait évident c’est que, ces dernières années, il n’y a eu que des slogans rassembleurs : “nous ne faisons qu’un”, “Rejoignez-nous” ou “Construire des ponts” ou encore, comme cette année, “Rassemblez-vous”. Et tout cela coïncide avec la crise qui frappe l’Union européenne. L’‘euroscepticisme gonfle et l’idée d’unité est menacée – ou attaquée – ce qui n‘était pas le cas avant”.

Les pays qui ont déclaré leur indépendance il y a peu, comme c’est le cas de l’Azerbaïdjan, par exemple, auraient plutôt tendance à arborer le côté “marque de fabrique nationale”. Est-ce-que ça fait une différence?

“Pour être honnête, je ne pense pas !, conclut Johar Bendjelloul.