DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : à Alep, le bilan s'alourdit après le bombardement d'un hôpital

Au moins trente personnes ont péri dans la nuit de mercredi à jeudi à Alep après un nouveau raid des forces syriennes. Les frappes ont visé un

Vous lisez:

Syrie : à Alep, le bilan s'alourdit après le bombardement d'un hôpital

Taille du texte Aa Aa

Au moins trente personnes ont péri dans la nuit de mercredi à jeudi à Alep après un nouveau raid des forces syriennes.
Les frappes ont visé un hôpital de Médecins sans frontières implanté dans un des quartiers rebelles de la ville. Une ville coupée en deux depuis quatre ans.
Les sauveteurs n’ont pu que constater l’horreur : des médecins, des malades, des enfants ont été tués en quelques secondes.
Depuis vendredi les violents combats cà Alep aurait causé la mort de plus de 100 civils.
“A Alep, il meurt un Syrien toutes les 25 minutes”, a déploré l‘émissaire de l’ONU pour la Syrie.
Staffan de Mistoura estime désormais que le cessez-le-feu en vigueur depuis le 27 février est en grand danger. Impossible dans ces conditions d’entrevoir de nouveaux pourpalrers de paix entre le régime et les rebelles syriens.

“Je pense qu’il est urgent de relancer les discussions au mois de mai”, a déclaré l‘émissaire spécial de l’ONU, mais il est encore plus urgent de s’assurer que ces pourparlers soient significatifs pour le peuple syrien” au regard des violations du cessez-le-feu qui ont de nouveau atteint un niveau très élevé.
Tout en intensifiant les bombardements, le régime syrien joue aussi la carte humanitaire et le fait savoir.
Depuis quelque jours, il autorise les convois ou organise le largage de vivres et de médicaments qui sont ensuite redistribués par le Croissant rouge syrien comme ici dans la ville assiége de Deir El-Zour à l’est du pays.

Avec AFP et Reuters