DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : à Berlin, les diplomaties allemande et française se mobilisent pour une trêve


monde

Syrie : à Berlin, les diplomaties allemande et française se mobilisent pour une trêve

Il n’y a pas de solution militaire en Syrie, c’est l’un des messages des chefs de la diplomatie allemand et français. Ils se sont réunis à Berlin avec l’envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura et le coordinateur de l’opposition syrienne Riad Hijab. Objectif : se mobiliser pour obtenir un cessez-le-feu en Syrie et en particulier à Alep. Il y a urgence à engager une désescalade sur le terrain, à rappeler Jean-Marc Ayrault.

“Ce qui se passe à Alep est une tragédie. C’est un drame terrible qui se produit là-bas avec des victimes où le régime de Damas porte l’entière responsabilité de ce qui se passe, c’est à dire la mise en cause du cessez-le-feu”, a dit le chef de la diplomatie française avant le début de la réunion.

Pour les Européens, la mise en place d’une trêve dépend très largement de la volonté de la Russie. Les inititatives diplomatiques se multiplient. Une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU est ainsi prévue à New York. La ligue arabe s’est elle réunie à la demande du Qatar, et a condamné les violences contre les civils, qui se déroulent à Alep. Enfin, Jean-Marc Ayrault a convié lundi à Paris ses homologues saoudien, qatari, émirati et turc, des pays soutenant l’opposition, pour pousser à un cessez-le-feu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Coup de grisou dans l'Est ukrainien