DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nadia : "nous étions considérées comme de la viande humaine"

Dans Perspectives, cette semaine, nous vous racontons la souffrance des Syriens, des Irakiens et des Yézidis grâce aux reportages de vos télévisions européennes. Le témoignage de Nadia est parti

Vous lisez:

Nadia : "nous étions considérées comme de la viande humaine"

Taille du texte Aa Aa

Dans Perspectives, cette semaine, nous vous racontons la souffrance des Syriens, des Irakiens et des Yézidis grâce aux reportages de vos télévisions européennes. Le témoignage de Nadia est particulièrement éprouvant.

TVE

Après avoir attendu des mois, pour des raisons de sécurité, la Jordanie a finalement laissé entrer 300 réfugiés syriens. 60 000 attendent de l’autre côté de la frontière, et leur nombre augmente avec les violences meurtrières d’Alep. Récit de la télévision publique espagnole dans la ville martyre au lendemain du bombardement d’un hôpital.

France 2

Le Liban accueille plus d’un million de Syriens, ce qui représente un quart de sa population. En visite là-bas, le Premier ministre hollandais, Mark Rutte, a promis 80 millions d’euros d’aide au Liban qui interdit aux réfugiés de travailler. Entre-temps en Europe, la Commission européenne menace ceux qui ne veulent pas des réfugiés… Les explications de France 2.

Rai 3

L’Italie, l’un des pays européens qui compte le plus de réfugiés, a accueilli cette semaine un groupe de Syriens et d’Irakiens, musulmans et chrétiens, provenant des camps du Liban. Des personnes en très grande souffrance, certains ne pourront jamais retourner en Syrie, leurs vies ont été ruinées. La RAI 3 a tenté de leur parler.

RAI 1

Une unité d’une trentaine de femmes yézidies et kurdes d’Irak et de Syrie n’a qu’un seul but : venger les femmes et petites filles kidnappées, violées, battues et tuées par les jihadistes de Daech. Des milliers des Yézidies ont été capturées comme butin de guerre par Daech.
La RAI 1 a rencontré une de celles qui ont survécu, Nadia.