DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : prison ferme pour deux journalistes d'opposition


Turquie

Turquie : prison ferme pour deux journalistes d'opposition

Deux journalistes d’opposition turcs ont été condamnés à des peines de prison pour divulgation de secret d’Etat.

Le rédacteur du chef du quotidien Cumhuriyet, Can Dündar, a été condamné à cinq ans et dix mois quelque minutes à peine après avoir échappé à des coups de feu tirés dans sa direction à la porte du tribunal.

Le journaliste dénonce une campagne contre la presse.

“Cette sentence n’est pas seulement faite pour nous réduire au silence” a-t-il déclaré. “Ces balles n’ont pas seulement été tirées pour nous faire taire et empêcher notre journal de travailler : c’est aussi une tentative de meurtre pour intimider les médias turcs et pour nous faire peur.”

Le collègue de Can Dündar, Erdem Gül, écope d’une peine de cinq années d’emprisonnement.

Les deux hommes risquaient la prison à vie. L’accusation d’espionnage n’a pas été retenue. Ils ont été condamnés pour avoir révélé que le régime du président Erdogan livrait des armes à des groupes djihadistes en Syrie.

Can Dündar et Erdem Gül ne sont pas dans l’immédiat placés en détention, le temps que la cour d’appel se prononce sur le dossier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : la prison pour avoir révélé des livraisons d'armes aux djihadistes