DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eurovision : la chanteuse arménienne risque l'exclusion à cause du drapeau du Haut-Karabagh brandi

monde

Eurovision : la chanteuse arménienne risque l'exclusion à cause du drapeau du Haut-Karabagh brandi

Publicité

Iveta, la représentante de l’Arménie au concours de l’Eurovision, a provoqué un scandale, mardi, lors de la première demi-finale.Elle a brandi le drapeau de la république du Haut-Karabagh, qui lutte pour son indépendance. Le problème c’est qu’elle n’en avait pas le droit, selon le règlement du concours. La chanteuse se défend en parlant de message pour la paix dans la région.

Iveta Mukuchyan:
“Tout ce que je veux dire, tout ce que je veux transmettre, c’est que, s’il vous plaît, je veux juste la paix à la frontière arménienne, je veux juste la paix. Et c’est pour cela que j’ai écrit cette chanson, je veux juste propager des ondes d’amour, cette chanson, c’est ce qui se passe à l’intérieur de moi.”

Sietse Bakker, organisateur du concours :
“Je l’ai dit très clairement : il est inacceptable d’avoir ce drapeau dans la Green Room lors de la grande finale. Et si cela doit se reproduire, il y aura des conséquences plus graves, qui peuvent effectivement conduire à la disqualification dans le concours cette année, ou une exclusion au concours de l’Eurovision pour les 3 prochaines années.”
Les seuls drapeaux autorisés sont ceux des états reconnus par l’ONU, ceux de l’Union européenne, les drapeaux régionaux, ceux du pays du participant, ainsi que l‘étendard arc-en-ciel.

Certains drapeaux sont strictement interdits dans le concours, qui a établi une liste noire. Parmi eux : la Crimée, le Kosovo, la Palestine, l’Ecosse, la Transnistrie, ou encore le Nagorno-Karabakh

Ce règlement a suscité des polémiques cette année lorsque Palestiniens, Gallois et Basques se sont aperçus que leur drapeau figurait sur la liste noire de l’Eurovision, au même titre que celui de l’organisation Etat islamique. L’UER a finalement courbé l‘échine et fait savoir qu’elle autorisait les drapeaux “nationaux, régionaux et locaux des participants, notamment gallois et same”. Peuple autochtone des pays nordiques et de Russie, les Sames – ou Lapons – seront représentés par la Norvégienne Agnete qui avait souhaité porter la bannière de sa communauté sur scène.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article