DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Catastrophes aériennes : série noire pour l'Egypte

monde

Catastrophes aériennes : série noire pour l'Egypte

Publicité

L’Egypte a connu d’autres problèmes majeurs en matière de catastrophes aériennes.

EgyptAir

Le 29 mars dernier, un pirate de l’air détourne l’un des appareils de la compagnie EgyptAir : un Airbus 320 avec 81 personnes à bord, 66 passagers et 15 membres d‘équipage qui effectue la liaison Alexandrie – Le Caire.

Le pirate de l’air force les pilotes à atterrir à l’aéroport chypriote de Larnaca. A l’arrivée, l’homme finit par libérer une grande partie de ses otages et puis se rend au terme de 6 heures de négociations.

Identifié comme étant Seif Eldin Mustafa, un Egyptien de 53 ans, il portait une fausse ceinture d’explosifs, et voulait voir sa femme et ses enfants qui vivent à Chypre.
Le drame a été évité.

Metrojet

Ce n’est pas le cas le 31 octobre 2015 précisément. Ce jour-là, un A321-200 de la compagnie russe Metrojet explose peu après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans la péninsule du Sinaï dans le sud-est de l’Egypte.
Les 224 occupants de l’appareil sont tués. Les débris de l’avion sont éparpillés sur 15 kilomètres. Repérée par satellite, l‘épave sera retrouvée près d’Hassana.

Le jour même, Etat islamique revendique la responsabilité de l’explosion de l’airbus.

Le 17 novembre, les Russes annoncent qu’une bombe artisanale d’un kilo de TNT est à l’origine de la destruction de l’appareil qui transportait 219 ressortissants russes.

Les autorités égyptiennes attendront février 2016 pour admettre l’acte terroriste et finalement écarter la piste de la défaillance technique.

Flash Airlines

L’Egypte a également connu une autre grande catastrophe aérienne, celle-ci accidentelle, en 2004.

Le 3 janvier, peu après son décollage de Charm el-Cheikh, un Boeing 737-300 affrété par la compagnie égyptienne Flash Airlines s‘écrase dans la mer Rouge. A bord voyagent 148 personnes, dont 135 Français, pour la plupart des touristes. Il n’y aucun survivant.

Après des années de procédures, les causes de l’accident n’ont pas été clairement identifiées : défaillance technique et erreur de pilotage sont cités.

Pendant plus d’une décennie, jusqu‘à l’attentat de Metrojet, ce fut la pire catastrophe aérienne jamais enregistrée en Egypte.


Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article