DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : vote d'un nouveau train de mesures exigées par les créanciers

monde

Grèce : vote d'un nouveau train de mesures exigées par les créanciers

Publicité

Le Parlement grec a adopté dimanche soir de nouvelles mesures d’austérité exigées par ses créanciers du pays, pour déclencher le versement de la prochaine tranche de prêt. Une décision qui sera prise ce mardi lors de l’Eurogroupe.

Le projet de loi prévoit notamment un mécanisme de correction automatique en cas de dérapage budgétaire.

“Les dirigeants européens vont recevoir ce soir un message, celui que la Grèce remplit ses obligations, qu’elle assume ses responsabilités. Demain, ils doivent aussi assumer leurs responsabilités de leur côté”, a déclaré à la tribune le Premier ministre Alexis Tsipras.

Le texte prévoit aussi des mesures supplémentaires pour accélérer les privatisations et augmenter les taxes indirectes. En échange, Athènes espère le déblocage de 5,4 milliards d’euros et un allègement de sa dette qui représente environ 180 % de son produit intérieur brut.

Une réforme des retraites et des impôts a déjà été votée le 9 mai dernier.

Plus de 10 000 personnes ont manifesté devant le Parlement avant le vote selon la police.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article