Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Paris : les grèves menacent le tourisme

Access to the comments Discussion
Par Anne Glémarec  avec AFP, Reuters
Paris : les grèves menacent le tourisme

<p>Six mois après les attentats de Paris, les grèves à rallonge menacent de porter un nouveau coup au tourisme dans la capitale française.</p> <p>En dépit de l’Euro de football du 10 juin au 10 juillet, les hôteliers redoutent ainsi une baisse de 20 à 50% des réservations de juin à août. Les images de guerilla urbaine relayées par les télévisions du monde entier sont selon eux à même de dissuader les meilleures volontés.</p> <h3>Risque terroriste</h3> <p>Il faut dire qu’au premier trimestre, le nombre de visiteurs étrangers a baissé de 9% sur un an à Paris. La fréquentation des <a href="http://www.marianne.net/quand-japonais-nettoient-paris-episode-2-100241243.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1458424437">touristes japonais</a> a été divisée par deux sur un an, celle des Russes a chuté de 35%. Le risque terroriste est dans tous les esprits.</p> <p>“<em>Les gens nous ont demandé si on allait changer de destination, et nous leur avons répondu non, parce qu’on ne peut pas laisser la peur contrôler nos vies,</em>“ explique une touriste américaine, bravant la pluie sur les Champs Elysées. </p> <p>Toutefois le gouvernement américain a averti ce mardi ses ressortissants que l’Euro de football représentait une cible potentielle pour des attentats terroristes.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Europe Travel Alert for U. S. Citizens, May 31 <a href="https://t.co/EwaGjdFwT9">https://t.co/EwaGjdFwT9</a></p>— U.S. Embassy France (@USEmbassyFrance) <a href="https://twitter.com/USEmbassyFrance/status/737677119883489281">31 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>“<em>On ne se sent pas complètement en sécurité ici,</em>“ admet une jeune touriste canadienne. “_Je m’attendais à me sentir bien plus en sécurité. Mais en même temps, je n’ai pas peur.”</p> <h3>Opération séduction</h3> <p>Sur fond de mobilisation contre la loi travail et de menace terroriste, les forces de l’ordre sont sur le pied de guerre autour sur les sites touristiques. </p> <p>Notamment au pied de la Tour Eiffel, d’où la Maire de Paris Anne Hidalgo et le ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault ont lancé ce lundi une <a href="http://www.20minutes.fr/paris/1855479-20160530-paris-campagne-faire-revenir-touristes-capitale-6-mois-apres-attentats">campagne intitulée <em>Made in Paris</em></a> pour faire revenir les visiteurs étrangers. L’Etat y a consacré 1 million d’euros, 800.000 euros étant pris en charge par la municipalité.</p> <p>L’enjeu est de taille puisque 500.000 emplois dépendent directement du tourisme dans la région Ile-de-France.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Avec l'Etat, la Région et les entreprises : un front uni pour relancer le <a href="https://twitter.com/hashtag/tourisme?src=hash">#tourisme</a> à Paris depuis <a href="https://twitter.com/LaTourEiffel"><code>LaTourEiffel</a> <a href="https://t.co/wBTVYJWpr7">pic.twitter.com/wBTVYJWpr7</a></p>&mdash; Anne Hidalgo (</code>Anne_Hidalgo) <a href="https://twitter.com/Anne_Hidalgo/status/737302529718034432">30 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>