EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Paris : les grèves menacent le tourisme

Paris : les grèves menacent le tourisme
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le tourisme pâtit toujours des attentats de novembre dans la capitale française, les professionnels du secteur craignent des annulations massives en dépit de l'Euro 2016.

PUBLICITÉ

Six mois après les attentats de Paris, les grèves à rallonge menacent de porter un nouveau coup au tourisme dans la capitale française.

En dépit de l’Euro de football du 10 juin au 10 juillet, les hôteliers redoutent ainsi une baisse de 20 à 50% des réservations de juin à août. Les images de guerilla urbaine relayées par les télévisions du monde entier sont selon eux à même de dissuader les meilleures volontés.

Risque terroriste

Il faut dire qu’au premier trimestre, le nombre de visiteurs étrangers a baissé de 9% sur un an à Paris. La fréquentation des touristes japonais a été divisée par deux sur un an, celle des Russes a chuté de 35%. Le risque terroriste est dans tous les esprits.

Les gens nous ont demandé si on allait changer de destination, et nous leur avons répondu non, parce qu’on ne peut pas laisser la peur contrôler nos vies,“ explique une touriste américaine, bravant la pluie sur les Champs Elysées.

Toutefois le gouvernement américain a averti ce mardi ses ressortissants que l’Euro de football représentait une cible potentielle pour des attentats terroristes.

Europe Travel Alert for U. S. Citizens, May 31 https://t.co/EwaGjdFwT9

— U.S. Embassy France (@USEmbassyFrance) 31 mai 2016

On ne se sent pas complètement en sécurité ici,“ admet une jeune touriste canadienne. “_Je m’attendais à me sentir bien plus en sécurité. Mais en même temps, je n’ai pas peur.”

Opération séduction

Sur fond de mobilisation contre la loi travail et de menace terroriste, les forces de l’ordre sont sur le pied de guerre autour sur les sites touristiques.

Notamment au pied de la Tour Eiffel, d’où la Maire de Paris Anne Hidalgo et le ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault ont lancé ce lundi une campagne intitulée Made in Paris pour faire revenir les visiteurs étrangers. L’Etat y a consacré 1 million d’euros, 800.000 euros étant pris en charge par la municipalité.

L’enjeu est de taille puisque 500.000 emplois dépendent directement du tourisme dans la région Ile-de-France.

Avec l'Etat, la Région et les entreprises : un front uni pour relancer le #tourisme à Paris depuis LaTourEiffel</a> <a href="https://t.co/wBTVYJWpr7">pic.twitter.com/wBTVYJWpr7</a></p>&mdash; Anne Hidalgo (Anne_Hidalgo) 30 mai 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro 2016: le gouvernement américain avertit ses ressortissants que l'Euro représente une "cible potentielle pour des attentats terroristes"

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE