DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : une enquête sur l'affaire du gorille abattu dans un zoo

monde

USA : une enquête sur l'affaire du gorille abattu dans un zoo

Publicité

La police a ouvert ce mardi une enquête pour faire la lumière sur la mort d’un gorille abattu dans un zoo de Cincinatti aux Etats-Unis, au motif de sauver un enfant de quatre ans tombé dans son enclos.

L’affaire avait provoqué l’ire des défenseurs de la cause animale. Une plainte pour négligence a d’ailleurs été déposée contre le zoo par l’organisation Stop Animal Exploitation Now, selon qui l’enclos n‘était pas assez protégé.

“Si on donne à un adulte tout l‘équipement adéquat, il peut violer n’importe quelle barrière. Mais, là on parle d’un enfant de 3 ou 4 ans. Il ne s’agit donc pas d’une personne qui serait venue avec des grappins et des cordes. Et, comme cela a été discuté dans les médias, il n’a pas fallu bien longtemps à cet enfant pour passer à travers la barrière. Donc, si un enfant de 4 ans peut passer à travers cette barrière, est-ce une barrière sûre?”, argue Michael Budkie, directeur de Stop Animal Exploitation Now.

Le gorille, baptisé “Harambe” et environ six fois plus fort qu’un homme, est apparu désorienté face à l’enfant, le traînant dans l’eau à plusieurs reprises.

Le zoo a pris “la bonne décision” selon Jack Hanna, spécialiste de la vie animale. Il explique que la situation aurait pu dégénérer :

“C’est plus qu’une bonne décision , vous avez le gorille qui est assis ici avec cette chose qui tombe dans son enclos, il entend des cris, en haut. Donc, le gorille se demande ce qu’il se passe, et quand un gorille est bouleversé, un mâle dominant, vous ne voudriez pas être témoin de ce que j’ai vu à l‘état sauvage, quand les jeunes hommes arrivent et affrontent le mâle dominant, ça dépasse l’imagination.”

Pour le zoo de Cincinatti, endormir Harambe n‘était pas une option, car le processus aurait pris trop de temps vu la corpulence de l’animal, et aurait pu l’agiter encore plus, le temps que l’anesthésiant ne fasse son effet.

Avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article