DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : À 50 ans, SOS Médecins tient toujours la forme

monde

France : À 50 ans, SOS Médecins tient toujours la forme

Publicité

L’organisation SOS Médecins fête son cinquantième anniversaire. Créée en 1966, ce service de consultation médicale d’urgence est disponible 24h/24 et sept jours sur sept.

Le Docteur Marcel Lascar a fondé cet organisme suite à un drame. Alors qu’il était absent, l’un de ses patients est décédé d’une crise cardiaque un samedi après-midi, faute d’avoir pu joindre un autre médecin. Peu de temps avant cette tragédie, le praticien avait joint le service SOS Dépannage pour une fuite d’eau dans sa salle de bains. Aussitôt appelé, aussitôt réparé. C’est alors que le Docteur a une idée : pourquoi ne pas créer un centre d’appel pour les urgences médicales joignable tous les jours à n’importe quelle heure ? Ainsi naquit SOS Médecins, le 20 juin 1966.

Cinquante ans plus tard, son organisation assure la majorité des consultations nocturnes sur le territoire français. Parmi les médecins libéraux, seuls les membres de SOS Médecins travaillent durant la seconde partie de la nuit, entre 01h et 05h du matin. Ils peuvent consulter en cas d’absence du médecin traitant habituel ou se déplacer pour une intervention urgente.

Depuis une dizaine d’années, l’organisme travaille également en collaboration avec le SAMU. Les deux services sont interconnectés. En cas de problème médical grave engageant le pronostic vital du patient, l’appel est automatiquement basculé vers le SAMU par le standard de SOS Médecins.

L’organisation doit son efficacité à un vaste réseau de centres de consultation qui couvre 60% de la population française. Les patients se tournent de plus en plus vers ces centres. Etonnamment, 40 à 45 % des soins réalisés par SOS Médecins sont effectués durant les heures d’ouverture des cabinets médicaux.

Cette situation s’explique par l’extension des déserts médicaux en milieu rural, mais également dans les grandes villes. La région Ile-De-France, par exemple, connaît actuellement une baisse de densité des médecins généralistes de près de 20%. D’après le Conseil National de l’Ordre des médecins, le nombre de praticiens a baissé de 8,4% depuis 2007.

Prochain article