DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : David Cameron à la télévision, Boris Johnson sur un marché aux bestiaux

monde

Brexit : David Cameron à la télévision, Boris Johnson sur un marché aux bestiaux

Publicité

Le Premier ministre était interrogé jeudi soir en direct à la télévision et a appelé les électeurs à “ne pas jouer avec l’avenir de [leurs] enfants” lors du référendum du 23 juin.

David Cameron était à la télévision pour défendre le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne.

Les derniers sondages donnent les deux camps au coude-à-coude, mais David Cameron estime avoir obtenu les conditions suffisantes pour rester.

“J’ai amélioré notre statut spécial en protégeant la Grande-Bretagne là où nous souhaitons participer, en particulier le marché commun, tout en nous maintenant en dehors de la zone euro et de l’espace Schengen” a-t-il expliqué. “Ces conditions sont bonnes pour la Grande-Bretagne et je pense que devons rester.”

L’ancien maire de Londres et farouche partisan du Brexit, Boris Johnson, s’est lui rendu sur un marché aux bestiaux où il a joué les commissaires priseur pour fustiger l’influence de l’Europe.

“Quelle proportion des lois discutées au parlement vient de Bruxelles selon vous ? Quelqu’un a une idée ? Quelqu’un me dirait 30%? Quelqu’un surenchérit ? C’est 60 %”

De son côté, le chef des Travaillistes Jeremy Corbyn a demandé s’est prononcé en faveur du maintien de la Grande-Bretagne en Europe même si, selon lui, certains risques économiques liés à un éventuel Brexit sont exagérés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article