DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Brexit : David Cameron à la télévision, Boris Johnson sur un marché aux bestiaux

euronews_icons_loading
Brexit : David Cameron à la télévision, Boris Johnson sur un marché aux bestiaux
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre était interrogé jeudi soir en direct à la télévision et a appelé les électeurs à “ne pas jouer avec l’avenir de [leurs] enfants” lors du référendum du 23 juin.

David Cameron était à la télévision pour défendre le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne.

Les derniers sondages donnent les deux camps au coude-à-coude, mais David Cameron estime avoir obtenu les conditions suffisantes pour rester.

“J’ai amélioré notre statut spécial en protégeant la Grande-Bretagne là où nous souhaitons participer, en particulier le marché commun, tout en nous maintenant en dehors de la zone euro et de l’espace Schengen” a-t-il expliqué. “Ces conditions sont bonnes pour la Grande-Bretagne et je pense que devons rester.”

L’ancien maire de Londres et farouche partisan du Brexit, Boris Johnson, s’est lui rendu sur un marché aux bestiaux où il a joué les commissaires priseur pour fustiger l’influence de l’Europe.

“Quelle proportion des lois discutées au parlement vient de Bruxelles selon vous ? Quelqu’un a une idée ? Quelqu’un me dirait 30%? Quelqu’un surenchérit ? C’est 60 %”

De son côté, le chef des Travaillistes Jeremy Corbyn a demandé s’est prononcé en faveur du maintien de la Grande-Bretagne en Europe même si, selon lui, certains risques économiques liés à un éventuel Brexit sont exagérés.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.