DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les malades vénézuéliens "meurent faute de médicaments"

monde

Les malades vénézuéliens "meurent faute de médicaments"

Publicité

L’exaspération des Vénézuéliens face aux pénuries qui frappent le secteur médical poussent les malades et leurs proches à manifester dans les rues de Caracas pour dénoncer le manque de médicaments.

Paolo Marquez a 8 ans et souffre de leucémie, mais les médicaments génériques qu’on lui donne à l’hôpital de Caracas n’ont pas les effets escomptés et sa mère, Eneida Vivas, est obligée d’en acheter d’autres à l‘étranger.

“On a rien et on doit aller à l‘étranger pour acheter des médicaments” dit elle, “c’est très cher. Nous sommes dans une situation terrible. Beaucoup de malades, des enfants comme des adultes, meurent faute de médicaments pour traiter les maladies dont ils souffrent.”

Adelso Belen est hémophile et il estime que le gouvernement vénézuélien ne s’occupe pas du problème de la pénurie des médicaments et préfère acheter des avions de chasse à la Chine comme il l’a fait au printemps.

“Ils achètent des avions au lieu d’acheter des médicaments” dit il. “Avec l’argent des avions, ils auraient pu régler le problème des médicaments au Venezuela. Pour les avions, ils avaient de dollars, mais ils n’ont pas de solution pour nous qui souffrons faute de médicaments et de nourriture…”

Certains médecins estiment qu‘à la pénurie s’ajoute les problèmes liés à la mauvaise organisation logistique des médicaments importés dont certains ne supportent pas l’exposition à la lumière ou à des températures élevées comme c’est souvent le cas au Venezuela.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article