DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Suisses disent non au revenu de base inconditionnel

monde

Les Suisses disent non au revenu de base inconditionnel

Publicité

Qui n’en a pas déjà rêvé ? la Suisse l’a presque fait.
Le revenu de base inconditionnel, comprenez un revenu pour tous quelque soit son statut fixé à 2 260 euros. Un montant qui permet en théorie de pouvoir vivre en Suisse.
Selon les premiers résultats provisoires, l’idée a été largement rejetée. 78% des Suisses se seraient prononcés contre.
Pour les partisans du non, ce revenu universel aurait été synonyme de perte de compétitivité, d’assistanat…
Les modalités d’application auraient ensuite été fixées par la loi mais l’initiative prévoyait qu’il soit versé à tous les Suisses et aux étrangers y vivant depuis 5 ans. Quant aux mineurs ils auraient pu bénéficier d’une allocation de 565 euros mensuels. Des sommes qui peuvent paraître considérables, mais il faut rappeler que le salaire médian suisse est de 5500 euros.

En mai 2014, ils avaient déjà rejeté la mise en place d’un smic à plus de 3200 euros et en 2012, c‘était le passage de quatre à six semaines de congès payés qui avait été refusé par référendum.

Ce dimanche les Suisses se prononcaient aussi pour une modification de la loi sur l’asile. Sans surprise, il ont été 65% à l’adopter. La réforme vise à accélérer les demandes. Les procédures seront ainsi centralisées dans des centres fédéraux. Avec un objectif: trancher 60% des demandes en 140 jours maximum.

Pour aller plus loin

Le site de l’initiative pour un revenu de base inconditionnel

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article