Shell : priorité aux économies

Access to the comments Discussion
Par Anne Glémarec  avec Reuters
Shell : priorité aux économies

<p>Royal Dutch Shell continue à réduire la voilure pour faire face aux vents contraires. Le pétrolier anglo-néerlandais va se retirer de cinq à dix pays – sans préciser lesquels. Il veut aussi céder pour 30 milliards de dollars d’actifs d’ici 2018.</p> <p>Shell maintiendra par ailleurs ses dépenses annuelles sous la barre des 30 milliards de dollars jusqu’en 2020.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Capital investment will be $25-$30 billion each year to 2020. Expected 2016 capital investment $29 billion, excluding BG purchase. <a href="https://twitter.com/hashtag/ShellCMD?src=hash">#ShellCMD</a></p>— Shell (@Shell) <a href="https://twitter.com/Shell/status/740066676687921153">7 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Enfin, le groupe évalue à 4,5 milliards de dollars les <a href="http://www.20minutes.fr/economie/1860413-20160607-shell-prevoit-plus-economies-grace-a-bg">synergies</a> dégagées du rachat en février de <a href="http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-geant-du-petrole-shell-rachete-bg-group-pour-64-milliards-d-euros-1028808">BG Group</a>, anciennement British Gas. C’est 1 milliard de plus qu’escompté.</p>