DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euro 2016 : surprenante Hongrie, décevant Portugal

the corner

Euro 2016 : surprenante Hongrie, décevant Portugal

Publicité
  • Autriche 0 – 2 Hongrie
  • Portugal 1 – 1 Islande

La surprise hongroise

Sensation à Bordeaux, la Hongrie a battu l’Autriche dans le premier match du groupe F. Les Hongrois ont été bien meilleurs que des Autrichiens trop maladroits. Une domination concrétisée peu après l’heure de jeu par Adam Szalai.

L’Autriche, réduite à 10 après l’exclusion de Dragovic, encaisse même un 2e but en fin de rencontre par Zoltan Stieber. 2-0, score final. Avec ce résultat, la Hongrie est en tête du groupe F à l’issue de la première journée.

Trois choses à retenir sur Autriche – Hongrie

  • L’Autriche n’a marqué sur aucun de ses 28 derniers tirs à l’Euro
  • La Hongrie n’avait plus gagné un match à l’Euro depuis 1952.
  • D. Alaba (Autriche) a touché le poteau après une minute de jeu.

Le Portugal cale contre l’Islande

Favoris de leur match contre l’Islande, les hommes de Fernando Santos ont été tenus en échec. Pourtant, Nani, à la demi-heure de jeu, avait mis ses coéquipiers sur de bons rails en inscrivant le 600e but de l’histoire de l’Euro.

Mais en seconde période, l’Islande a égalisé grâce à Birkir Bjarnason, oublié au second poteau. Enorme contre-performance du Portugal. Exploit des l’Islandais qui arrachent le match nul (1-1).

Trois choses à retenir sur Portugal – Islande

  • Cristiano Ronaldo est devenu le joueur le plus capé de l’histoire du Portugal à égalité avec Luis Figo (127 sélections).
  • Nani, homme du match, a donc marqué le 600e but de l’histoire de l’Euro.
  • L’Islande a marqué son premier but dans un tournoi majeur.

Ce qu’en disent les réseaux sociaux




L’homme du jour

Gábor Király, plus vieux joueur à participer à un Euro.




Au programme ce mercredi

Russie – Slovaquie

La Russie veut restaurer son image. Après avoir écopé d’une suspension avec sursis après les incidents au Vélodrome samedi, l‘équipe de Leonid Sloutski a l’occasion de faire un grand pas vers la qualification contre la Slovaquie. Suite au nul arraché face aux Anglais, les Russes abordent ce deuxième match en position de favoris. Il leur faudra, néanmoins, être plus inspirés offensivement.

En face, la Slovaquie a déçu face au pays de Galles. Cette défaite inaugurale l’oblige quasiment à l’emporter pour accéder aux 8es de finale. Excellents lors des éliminatoires, intéressants lors des matches de préparation, les Slovaques espèrent donc relever la tête et comptent évidemment sur Marek Hamsik pour se relancer dans ce groupe B.


Roumanie – Suisse

À 18h, au Parc des Princes, place au Groupe A avec Roumanie – Suisse. Les Roumains ont certes perdu contre la France en ouverture de cet Euro, mais ont longtemps fait douter l’hôte de la compétition. S’inclinant seulement dans les derniers instants, la Roumanie a confirmé son statut d‘équipe difficile à manoeuvrer. Si à cette solidité, les hommes de Iordănescu ajoutent l’efficacité offensive, ils pourraient être redoutables.

La Suisse, victorieuse de son premier match (1-0) contre l’Albanie peut, elle, assurer sa qualification pour les 8es de finale en cas de nouveau succès. Mais il faudra sans doute être bien meilleur lors de cette deuxième rencontre. Face aux Albanais, les Helvêtes s‘étaient montrés fébriles et peu réalistes.


France – Albanie

Côté Français, l‘équation est la même que pour la Suisse. Opposés à l’Albanie à 21h à Marseille, les Bleus se sont enlevés une énorme pression en gagnant leur premier match. Mais ils n’ont pas été convaincants. Reste donc à savoir si Deschamps alignera le même onze de départ ou s’il effectuera des changements y compris dans le système de jeu.

L’Albanie, elle, ne se fait guère d’illusions. D’autant qu’elle sera privée de son capitaine, Lorik Cana, exclu face à la Suisse. Alors, oui, les Albanais ont battu les Français il y a un an, mais c‘était une rencontre amicale. En compétition, la France l’a toujours emporté face aux “rouge et noir”.


Ils ont brillé

Dimitri Payet a été le héros français lors du match d’ouverture contre la Roumanie. Alors que les Bleus balbutiaient leur football et que le score était de 1-1, le milieu de West Ham a décoché une frappe imparable à la 89e minute. En pleures au moment de sortir, Payet est entré dans le coeur des Français.

Luka Modric, lui aussi, a marqué un superbe but contre la Turquie. Le meneur de jeu croate a offert la victoire aux siens, comme Payet. Quand le joueur du Real est en forme, c’est toute son équipe qui joue bien. Et vu le rayonnement actuel de Modric, la Croatie est à prendre très au sérieux.

Andrés Iniesta, lui, n’a pas marqué face à la République tchèque mais il a été déterminant. Métronome de l’entre-jeu espagnol, le milieu du Barça a délivré une passe décisive pour Gérard Piqué dans les dernières minutes. Résultat, l’Espagne l’a emporté 1-0.


Les gardiens à l’honneur

Manuel Neuer n’a pas eu grand chose à faire contre l’Ukraine, mais il a été extrêmement efficace quand il a été solicité. Ses trois arrêts ont été déterminants. Ses sorties aériennes et son jeu au pied ont, comme d’habitude, rassuré ses équipiers. Avec un tel gardien, la Mannschaft ira loin.

Le raisonnement est sans doute le même pour l’Espagne avec David De Gea. Préféré à Iker Casillas, le portier de Manchester United, lui aussi, a eu seulement trois arrêts à faire, mais il a été impeccable. Secoué par un présumé scandale sexuel, De Gea est resté solide dans les cages.


Les déceptions

La Belgique fait partie des favoris de cet Euro, mais n’a déjà plus le droit à l’erreur. Contre l’Italie, les Belges ont reçu une leçon tactique et perdu 2-0. Les individualités sont fortes, certes, mais il faudra jouer en équipe pour aller loin dans la compétition.

L’Angleterre tenait sa victoire contre la Russie mais les changements de Roy Hodgson ont déstabilisé l‘équipe. Et ce qui devait arriver, arriva. La Russie égalisa en fin de rencontre. Jamais l’Angleterre n’a remporté son premier match dans un Euro. Une tradition à laquelle les Anglais ne tiennent pas vraiment.

De son côté, le Portugal, tenu en échec (1-1) par l’Islande, devra gagner contre l’Autriche lors de la deuxième journée le 18 juin au Parc des Princes.


La journée en images

Euro 2016 day 5

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article