DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Suburra, la face cachée de Rome...

cinema

Suburra, la face cachée de Rome...

En partenariat avec

Basé sur le roman éponyme de Carlo Bonini et Giancarlo De Cataldo, “ Suburra “ dénonce les liens entre le crime organisé et le monde politique de nos jours, à Rome.
Le film donne une vision sans concession de « La cité éternelle “, la décadence et la corruption qui gangrène la ville sont au coeur de ce film nerveux et bien ficelé.

Mais le réalisateur Stefano Sollima se défend de vouloir faire fuir les touristes et affirme que la ville n’est pas aussi malsaine que ce qu’il donne à voir dans le film.

Stefano Sollima, réalisateur:
“C’est un portrait de la ville non conventionnelle et peu vu jusqu‘à présent au cinéma. vous avez certainement déjà vu les lieux du film, mais d’un autre contexte, Rome est un si bel endroit, avec ses sites historiques magnifiques, mais Rome n’est pas que ça. C’est une métropole tentaculaire, gouvernée par plusieurs puissances qui se battent pour conserver leur territoire et maintenir l‘équilibre.”

La Suburra, quartier malfamé de Rome, est le théâtre d’un ambitieux projet immobilier. L’Etat, le Vatican et la Mafia sont impliqués. En sept jours, la mécanique va s’enrayer : la Suburra va sombrer, et renaître.

Pierfrancesco Favino, Acteur :
“Rome est une ville magnifique et vous ne verrez pas cela en tant que touriste. Vous pouvez vous y promener la nuit et vous amuser sans problème. Mais, comme dans toutes les grandes villes du monde, il y une face cachée. Et vous ne pouvez pénétrer ce monde, celui des politiciens et de la politique, ou être invité à une orgie, à moins de le vouloir vraiment…”

Le film, qui a très bien marché en Italie, est aussi décliné en une série de 10 épisodes.

Le programme sera dosponible d’abord sur Netflix en Italie avant d‘être diffusé dans le monde entier début 2017.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Prochain article