DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit/David Cameron : "le Britannique n'est pas un lâche"

monde

Brexit/David Cameron : "le Britannique n'est pas un lâche"

Publicité

A quatre jour d’un référendum britannique historique pour ou contre la sortie de l’Union européenne, les deux camps sont repartis en campagne.
Dimanche à la BBC David Cameron a enfoncé le clou en invoquant Winston Churchill.

“Le Britanniques n’est pas un lâche”, il va continuer à se battre s’il décide de rester dans l’UE, a déclaré le Premier ministre.

Le camp pro-Brexit semble avoir pâti du meurtre de Jo Cox cette députée travailliste pro-européenne.
Les derniers sondages redonnent désormais une légère avance aux partisans du maintien dans l’UE.

Dimanche l’offensive pro-UE s’est aussi jouée dans la presse.

“Si on quitte l’UE il n’y aura pas de retour possible”, a encore averti David Cameron dans le Sunday Times.

Un ministre de Cameron, partisan du Brexit, a de son côté démenti dans le Sunday Telegraph le risque de récession brandi par les partisans du maintien dans l’UE.

Alors que la distribution de tracts se poursuit à Londres, à Paris, Berlin et Rome, des centaines de pro-européens ont participé à une “chaîne du baiser”.

Une manifestation symbolique visant à “montrer l’amour ente la Grande-Bretagne et l’Europe”.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article