DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : Nissan va porter plainte

économie

Brexit : Nissan va porter plainte

Publicité

Nissan va engager des poursuites contre la campagne officielle pro-Brexit.

Le constructeur automobile japonais reproche aux partisans d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne d’avoir utilisé son logo et son nom dans leurs prospectus. Ceux-ci affirmaient que tous les grands employeurs du pays s‘étaient engagés à rester au Royaume-Uni quelle que soit l’issue du référendum, sous les logos de Toyota, Nissan, Vauxhall – marque d’automobile appartenant à General Motors -, General Electric, Unilever et Airbus.

Nissan, comme les autres entreprises figurant sur les brochures de campagne, a toujours affiché sa préférence pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union. Début juin, son compatriote Toyota avait lui aussi menacé de poursuivre en justice la campagne officielle favorable à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, pour avoir utilisé son logo sans permission et donné l’impression qu’il soutenait le camp du Brexit.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article