DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Croatie : le Parlement dissous, de nouvelles législatives en vue

monde

Croatie : le Parlement dissous, de nouvelles législatives en vue

Publicité

C’est une législature qui n’aura pas fait long feu : cinq mois. Les députés croates viennent de voter la dissolution du Parlement.

Cette issue était prévisible après la motion de défiance adoptée jeudi dernier contre le gouvernement de Tihomir Oreskovic, au sein duquel s‘étaient alliés en janvier la droite nationaliste (NHW) et un parti de centre droit (Most).
Mais l’image de cette coalition a rapidement été écornée, entre un scandale de corruption qui a éclaboussé le vice-Premier ministre, et des décisions qui ont soulevé le mécontentement.

Il y a eu la réforme de l‘éducation, combinée à une série de mesures que l’opposition et la société civile ont assimilées à une “dérive droitière” : une volonté supposée de contrôler les médias ; un poids excessif accordé à l‘église catholique, ou encore la nomination d’un ministre de la Culture accusé de révisionnisme.

De nouvelles législatives doivent se tenir dans un délai maximal de deux mois,
soit moins d’un an après le scrutin de novembre 2015.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article