DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO : feu vert pour les athlètes russes repêchés par l'IAAF

monde

JO : feu vert pour les athlètes russes repêchés par l'IAAF

Publicité

Les athlètes russes, s’ils prouvent qu’ils sont “propres”, pourront fouler la piste du stade de Rio et concourir aux Jeux Olympiques (5-21 août) sous la bannière russe, et non pas sous la bannière olympique, comme le souhaitait la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).
Ainsi a tranché le Comité International Olympique (CIO).

Feu vert, donc, pour les athlètes russes non suspectés de dopage, même s’ils devront se soumettre au préalable à un test anti-dopage afin d‘être déclarés elligibles par l’IAAF.

“La conclusion de ce sommet à propos de la déclaration de non-conformité au Code mondial anti-dopage, c’est que des doutes très sérieux ont été émis sur la présomption d’innocence pour les athlètes en provenance de ces pays”, a déclaré Thomas Bach, président du CIO, faisant référence à la Russie et au Kenya.

Si la vigilance se voit renforcée à l‘égard des athlètes russes et kenyans, cette décision du CIO devrait satisfaire Moscou, qui avait menacé d’un boycott de toute la délégation de Russie aux Jeux si l‘équipe russe d’athlétisme était suspendue.

La perchiste Yelena Isinbayeva avait quant à elle refusé l’idée de concourir sous drapeau olympique.
“Je suis russe, j’ai un pays, j’ai un drapeau”, avait clamé la double championne olympique.

Avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article