JO : feu vert pour les athlètes russes repêchés par l'IAAF

Access to the comments Discussion
Par Euronews
JO : feu vert pour les athlètes russes repêchés par l'IAAF

<p>Les athlètes russes, s’ils prouvent qu’ils sont “propres”, pourront fouler la piste du stade de Rio et concourir aux Jeux Olympiques (5-21 août) sous la bannière russe, et non pas sous la bannière olympique, comme le souhaitait la Fédération internationale d’athlétisme (<span class="caps">IAAF</span>).<br /> Ainsi a tranché le Comité International Olympique (<span class="caps">CIO</span>).</p> <p>Feu vert, donc, pour les athlètes russes non suspectés de dopage, même s’ils devront se soumettre au préalable à un test anti-dopage afin d‘être déclarés elligibles par l’<span class="caps">IAAF</span>.</p> <p><em>“La conclusion de ce sommet à propos de la déclaration de non-conformité au Code mondial anti-dopage, c’est que des doutes très sérieux ont été émis sur la présomption d’innocence pour les athlètes en provenance de ces pays”</em>, a déclaré Thomas Bach, président du <span class="caps">CIO</span>, faisant référence à la Russie et au Kenya.</p> <p>Si la vigilance se voit renforcée à l‘égard des athlètes russes et kenyans, cette décision du <span class="caps">CIO</span> devrait satisfaire Moscou, qui avait menacé d’un boycott de toute la délégation de Russie aux Jeux si l‘équipe russe d’athlétisme était suspendue.</p> <p>La perchiste Yelena Isinbayeva avait quant à elle refusé l’idée de concourir sous drapeau olympique.<br /> “Je suis russe, j’ai un pays, j’ai un drapeau”, avait clamé la double championne olympique.</p> <p><em>Avec agences</em></p>