DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : manifestation pour défendre "la liberté de la presse"

monde

Turquie : manifestation pour défendre "la liberté de la presse"

Publicité

L’indignation en Turquie au lendemain de l’arrestation de trois figures de la défense des droits de l’homme et de la liberté de la presse. Des dizaines de manifestants ont bravé le pouvoir à Istanbul pour réclamer leur libération. Erol Önderoglu, représentant de Reporters Sans Frontière dans le pays, ainsi que deux intellectuels de renom, Ahmet Nesin et Sebnem Korur Fincanci ont été placés en détention préventive, lundi, accusés de “propagande terroriste” pour leur soutien à la cause kurde. Ils avaient participé à une campagne de solidarité avec un journal pro-kurde, Özgür Gündem, dans le collimateur des autorités.

“La communauté internationale doit vraiment se rendre compte à quel point la liberté de la presse et les droits de l’homme ont reculé, et ils doivent vraiment y porte attention”, dit une éditrice du journal, Günay Aksoy . “La société turque et les pouvoirs démocratiques de ce pays sont isolés. Nous pouvons peut-être rompre cet isolement en faisant pression, avec des messages de solidarité des autres pays du monde”, dit-elle.

Les trois militants arrêtés font partie d’un collectif d’une quarantaine d’intellectuels qui a tour de rôle ont pris symboliquement la direction du journal en mai dernier. Ces arrestations ont entraîné une avalanche de protestations. La Commission européenne a estimé qu’elles “allaient à l’encontre de l’engagement de la Turquie de respecter les droits fondamentaux, y compris la liberté de la presse”. Le pays occupe la 151è place sur 180 dans le classement 2016 de la liberté de la presse, publié par RSF.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article