DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit: la Commission européenne veut lancer vite le processus

monde

Brexit: la Commission européenne veut lancer vite le processus

Publicité

Les présidents du Conseil européen, Donald Tusk, du Parlement européen, Martin Schulz, et de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se sont concertés vendredi à Bruxelles pour commenter d’une seule voix la décision des électeurs britanniques de sortir leur pays de l’Union européenne (UE). “Cette décision m’attriste beaucoup mais nous devons bien sûr la respecter, a ensuite déclaré Jean-Claude Juncker. Nous attendons maintenant que le gouvernement britannique la rende effective dès que possible, aussi douloureux que puisse être le processus. Tout report prolongerait inutilement l’incertitude. Et il n’y aura aucune renégociation.” Ce n’est pas la fin de
l’UE et “nous sommes déterminés à garder notre unité à 27”, a-t-il encore affirmé.

La discrétion de la Commission européenne avant le scrutin a surpris et même déçu des défenseurs du maintien du Royaume-Uni (RU) dans l’UE. “Le Premier ministre Cameron nous a explicitement demandé de ne pas intervenir dans la campagne, a confié le commissaire européen Gunther Oettinger sur le plateau d’Euronews. Ce qu’il a fait n’est pas acceptable. L’Ecosse va peut-être quitter le RU. Et donc Cameron et son adversaire Johnson ont abîmé l’ensemble du RU pour les deux à cinq ans.” Le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, dont le pays a massivement (62%) voté pour le maintien dans l’UE, a en effet évoqué la possibilité d’un deuxième référendum sur l’indépendance, après celui perdu en 2014.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article