DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Espagne ingouvernable, élit ses députés

monde

L'Espagne ingouvernable, élit ses députés

Publicité

Le Parti populaire du Premier ministre conservateur Mariano Rajoy a fait la course en tête dans les sondages avant les élections législatives qui se tiennent ce dimanche en Espagne.

La coalition anti-austérité Podemos-Unidos de Pablo Iglesias est créditée de plus d’un quart des voix. La gauche traditionnelle du PSOE emmenée par Pedro Sanchez compte environ six points de retard sur Podemos, avec qui ce dernier refuse de gouverner. Albert Rivera, le jeune centriste de Ciudadanos, a proposé avant l‘élection de former une alliance avec le PP et le PSEO. Selon lui aucune formation ne sera assez forte pour gouverner seule à l’issue du scrutin.

Sous la soleil de Madrid, on attend depuis des mois que le pays sorte du bourbier politique dans lequel il est plongé depuis les dernières élections. “J’espère que peu importe le résultat, ils parviendront à s’entendre rapidement et ne perdront pas leur temps au jeu des critiques”, explique un homme. “Pour moi un bon résultat ce serait un changement, un vrai changement.. Mais un changement loin des extrémismes et des positions populistes comme celles qu’on a aperçu récemment au Royaume-Uni, car elles ont engendré beaucoup d’incertitudes. On a besoin d’un changement raisonnable” modère un autre madrilène.

Le roi Felipe VI a convoqué ces élections six mois seulement après les dernières législatives. En l’absence d’entente entre les grands partis, un troisième scrutin pourrait être organisé fin 2016.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article