DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat d'Istanbul : des manifestants accusent l'AKP d'être complice de l'EI

monde

Attentat d'Istanbul : des manifestants accusent l'AKP d'être complice de l'EI

Publicité

Pour les autorités turques, cela ne fait aucun doute. Le triple attentat-suicide qui a frappé mardi soir l’aéroport Atatürk d’Istanbul porte la signature de l’Etat islamique. Les trois kamikazes ont d’abord ouvert le feu pour terroriser les voyageurs et créer un mouvement de panique.

Les portiques de sécurité n’ont pas empêché deux d’entre eux de pénétrer à l’intérieur du terminal.

Les premières victimes ont été enterrées au lendemain de l’attaque. Ici, un jeune homme de 25 ans qui travaillait à l’aéroport. L’attaque a fait au moins 42 morts. Parmi eux, treize étrangers.

C’est l’attentat le plus meurtrier depuis le début de l’année en Turquie. Le président Erdogan a déclaré espérer qu’il marque un tournant vers une coopération internationale accrue.

“La Turquie est mise à l‘épreuve, en tant que cible des groupes terroristes les plus violents. Je n’ai aucun doute que nous surmonterons la terreur, les organisations terroristes et leurs attaques”, a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

Des dizaines de manifestants se sont réunis à Istanbul pour manifester leur colère contre le gouvernement de l’AKP qu’ils jugent en partie responsable, pour avoir été longtemps complice des jihadistes de l’Etat islamique, les laissant librement traverser la frontière syrienne dans les deux sens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article