DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un sommet européen sans le Royaume-Uni

Le bureau de Bruxelles

Un sommet européen sans le Royaume-Uni

Publicité

Les dirigeants européens ont tenu leur premier sommet informel sans le Royaume-Uni. Les 27 espèrent voir Londres rester un partenaire proche à l’avenir. Mais le président de la Commission européenne prévient qu’il n’est pas question de négocier à la carte l’accès au marché unique. « Nous sommes d’accord sur le fait que tout pays qui veut avoir accès marché intérieur (…) doit respecter pleinement les quatre libertés fondamentales, et particulièrement la liberté de mouvement. »
Les chefs d’État et de gouvernement ont aussi affiché leur fermeté sur la procédure de négociation de sortie du Royaume-Uni. Pour la chancelière allemande il n’est pas question de déroger aux règles prévues par le traité sur l’Union européenne. « Il n’y aura pas de négociation avant la notification formelle du Royaume-Uni qu’il souhaite partir», répète Angela Merkel.
Ce rencontre constitue en fait le premier dialogue direct entre les 27 après le vote britannique en faveur du Brexit. Une nouvelle rencontre est prévue en septembre à Bratislava, lors de la présidence slovaque de l’Union européenne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Le bureau de Bruxelles